avenue de Tervueren: une villa derrière le n°28 ?

2018 Urbi av de Tervueren 30 -28 20180824_144233_3_resized[15158]

A gauche: le 28 , bâtiment classé avec la grille. A droite le 30 av. de Tervueren.

Un permis d’urbanisme est demandé pour construire une villa à l’arrière du bâtiment classé au 28 av de Tervueren, la villa « Les Iris ». Dans un îlot hyper dense en raison de la galerie commerciale qui relie la rue des Tongres à la rue des Ménapiens. Il reste l’ancien atelier de la boulangerie -pâtisserie « Robert », au fond de la parcelle occupée aujourd’hui par le magasin « Camaïeu » rue des Tongres.

C’est là que naît le projet de villa, basse énergie, toiture verte avec serres et potager….

2018 urbi plan villa 28-30 av de Tervueren Bureau AAFB 20180828_094621_resized

photo du projet du bureau © AAFBdans le dossier à l’enquête.

Caves, rez, un étage…  Toutes les ouvertures se font vers un patio ou le splendide jardin du 28 av de Tervueren. Pas de souci, c’est – aujourd’hui – le même propriétaire.

Une villa dans un îlot fermé, par où entrer ? Par chez les voisins évidemment ! D’un côté : un passage étroit entre le 28 et le 30 permet un accès à condition de modifier la grille dans la zone classée du 28

De l’autre côté : un garage dans la cour de la co-propriété du 30 av. de Tervueren qui révèle la surprise : le projet y prévoit un accès dans la nouvelle villa, pas de souci… c’est – aujourd‘hui – le même propriétaire.

Retour à l’histoire et à la boulangerie. Un acte notarié, repris dans l’acte de base de la co-propriété du 30, accorde une servitude de passage d’égouts et, dans ce fameux garage, le passage par une porte de 90 cm uniquement réservé aux chauffeurs et/ou propriétaires de voitures.

Problème : la co-propriété du 30 n’est en rien associée au projet  de villa… Peu élégant.

Conclusions :

– l’idéal serait la démolition de l’atelier pour augmenter l’espace vert en intérieur d’ilot.

– la question de l’accès – y compris les pompiers – doit tenir compte de la situation en îlot fermé et de l’accord de tous avec une vision à long terme  prévoyant des changements de propriétaires.

– Dans l’état actuel, le projet doit être refusé, à tout le moins aucune dérogation acceptée.  Cet îlot est trop dense.

A chacun d’agir dans le cadre de l’enquête publique prévue jusqu’au 10 septembre (écrire au Collège des bourgmestre et échevins,113-117 av d’Auderghem 1040 Etterbeek.

NB.  SUITE A UN PROBLEME D’AFFICHAGE, L’ENQUETE EST PROLONGEE JUSQU’AU 18 SEPTEMBRE – COMMISSION DE CONCERTATION PREVUE LE 2 OCTOBRE.

 

Publicités