Robert Stéphane est mort, vive le Prince de Sérendip !

photo R.Stéphane

Patron de la RTB à Liège, il m’a accueillie comme jeune journaliste issue d’un concours transformé en examen dans les années ’70. Venant du secteur associatif et bruxelloise pur jus, Liège était mon deuxième choix. J’y allais pour écrire mes lettres persanes : « Comment peut-on être Liégeois ? »

C’est ainsi que Robert Stéphane est devenu mon deuxième patron, un grand patron. Les autres barreaux de l’échelle hiérarchique étant moins solides…

Robert Stéphane, Pierre André, Edmond Blattchen  et tant d’autres ont fait de moi une liégeoise de cœur.

L’esprit principautaire n’est qu’une marche vers une vision du monde. Loin du repli, l’information locale, enracinée, ouvrait sur une question qui intéresse tout le monde. Un passage piéton devant une école sur un boulevard de Cointe peut devenir source de réflexion. Il suffit d’être curieux ! De pratiquer aussi la sérendipité.

Edmond Blattchen a consacré en 2015 , un « Noms de dieux » à son patron. Il est temps que la RTBF rediffuse cette émission !  En la revoyant, nous comprendrons que Robert Stéphane est un Prince de Sérendip.

Paix et nouvelles découvertes à lui.

b84cc7b2-80e7-4bef-afd1-1ef6cca8c809[19136]

 

 

 

 

Publicités

PATRIMOINE :Savoir Fête au parc Hap

Ces 15 ET 16 septembre, de 10h à 18h , venez revivre la vie quotidienne et les métiers liés à ce site patrimonial, chaussée de Wavre 510 à Etterbeek.

Deux exemples :

Les jeux d’enfants : quoi de plus défoulant qu’un jeu de massacre avec « Abbeyfield »asbl

P1090953

 

Au XIXème siècle, le notaire Hap utilise une presse à copier, l’ancêtre de la photocopieuse .qui s’utilise avec une « encre communicative ».  Pourquoi ? Comment ? Allez voir, dans le parc ce week-end la démonstration faite par « La Route du  Papier » (www.laroutedupapier.com))

Malheureusement, il semble que la presse originale qui était dans la maison du notaire Hap ait disparu….P1090948

Etterbeek poubelles au soleil, grr…

Dans le quartier oublié d’Etterbeek, au nord de l’avenue de Tervueren, il y a des sacs poubelles pourrissant au soleil, depuis jeudi ! Bruxelles-propreté a connu un mouvement de grève.

2018 poubelles 30 juin

Ce samedi matin de braderie des commerçants de la rue des Tongres, cela grognait ferme. Vous imaginez de monter tables et tonnelles au milieu des poubelles ? Le téléphone chauffe autant que le soleil et la commune organise un ramassage urgent dans cette rue commerçante.  Plein succès pour la braderie et tant mieux pour eux.

A 19h, les habitants de toutes les rues avoisinantes attendent un rattrapage « prévu ce week-end » par Bruxelles-propreté. Un sentiment de discrimination monte en même temps que les effluves.

Le camion de Bruxelles-Propreté est bienvenu, même cette nuit…

Ce dimanche à 9h45, un grand camion blanc est venu ! Seul le camion était blanc. Merci Messieurs !

Le Pivot écrit sur les murs d’Etterbeek

P1090754

Vous croyez que c’est facile de grimper ? Et quand il y a du vent ?

Souvenirs de jeunesse pour les amis du Pivot. Le Ranch (plaine de jeux faite par les habitants dans les années ’70 au coin de la Chaussée de Wavre et de la rue de l’Etang) est évoqué dans une écriture murale.

Vous croyez que c’est facile d’écrire, de calligraphier ?  Victoire, le Pivot l’a fait. Le panneau – garanti fait main -est visible depuis samedi  sur un mur face  au coin de l’avenue Victor Jacobs et de la rue Philippe Baucq, près de l’arrêt du 81 au Germoir.  C’est un des micro-projets financés par le Contrat de Quartier Durable accordé par la Région de Bruxelles à la Commune d’Etterbeek.

P1090752

URBI et FOURBI déménage…

Voici donc le nouvel « Urbi et Fourbi  » sur wordpress, l’objectif est toujours le même: rendre compte de la vie etterbeekoise et de l’activité du Conseil communal où je siège depuis quelques années et pour encore…. quelques mois  avec le soutien des électeurs de DéFI.

Parfois, j’ajoute quelque chose qui me réjouis ou qui m’énerve…. Toujours avec un brin d’humour . J’espère que vous me suivez !

Françoise Carton de Wiart

 

 

VOYAGES et FOOBALL au SENGHOR

20180508_173328_resized.jpg

 

 Rien à voir avec le match perdu aujourd’hui par Anderlecht … mais un beau et bon spectacle offert par l’école des devoirs du Centre culturel d’Etterbeek, le Senghor. « Voyages et football » où un tour du monde (et jusqu’à la planète Mars!)à la recherche du soin miraculeux qui sauvera le footballeur blessé… Totalement rocambolesque. Plein d’humour, de rythme et de poésie.  

Merci et bravo à tous les participants !

20180508_172421_1_resized.jpg