Villa derrière le 28 av de Tervueren ? suite

photo ilot Tongres Ménapiens 2007

Le comité des riverains (TTBM -Tervueren,Tongres,Braffort,Ménapiens) se mobilise au sujet du projet de villa derrière le 28 av. de Tervueren. Voici les remarques que je formule à la commune d’Etterbeek sur ce projet, afin d’être entendue par la commission de concertation prévue maintenant pour le 2 octobre.

La loi précise que les actes et travaux améliorent, en priorité, les qualités végétales, ensuite, minérales, esthétiques et paysagères des intérieurs d’îlots et y favorisent le maintien ou la création des surfaces de pleine terre.  Ce n’est pas le cas de ce projet de villa.

La loi précise que la zone de cours et jardins comporte une surface perméable au moins égale à 50% de sa surface.  Ce n’est pas le cas de ce projet de villa qui augmente l’imperméabilisation du sol.

La loi précise qu’une construction ne peut dépasser une profondeur égale aux trois quarts du terrain. Ce n’est pas le cas de ce projet de villa qui occupe tout le terrain.

La loi précise que la toiture ne peut dépasser de plus de 3 m la hauteur du bâtiment voisin le plus bas. Ce n’est pas le cas de ce projet de villa qui installe des serres en toitures.

La loi précise qu’il est interdit de déplacer en tout ou en partie un bien relevant du patrimoine immobilier classé, à moins que la sauvegarde matérielle du bien l’exige impérativement. Ce n’est pas le cas de ce projet de villa : la grille du n° 28 est classée. La demande vise à la rendre en partie ouvrante, pour entrer dans la nouvelle villa, pas pour sauvegarder le n°28.

La loi précise que les locaux habitables sont éclairés naturellement. Ce n’est pas le cas d’une chambre dans le projet de villa.

La loi précise que la porte d’entrée des logements situés dans un immeuble neuf présente un passage libre de 0,95 cm minimum. Ce n’est pas le cas de l’entrée  via le fond du garage du 30 av. de Tervueren, or la servitude de passage n’autoriserait que 90 cm…  et à des conditions dont il faut encore interroger la validité avec la co-propriété du n°30.

La loi précise qu’en cas de projet de construction dans la zone de protection d’un bien classé – c’est le cas du projet de villa derrière le n°28 – il faut demander l’avis de la Commission Royale des Monuments et des Sites. Il ne figure pas (encore) dans le dossier.

Si le projet de villa occupe toute la parcelle, de quel jardin dispose-t-il ? Faut abattre un mur mitoyen ? (voir la photo n°3)

Par ailleurs, on ne sait s’il y a des installations techniques de chauffage ou de ventilation sur le toit.

Enfin, l’avis des pompiers n’est pas (encore) connu.

Il serait aussi intéressant de demander l’avis de la STIB et de Bruxelles-mobilité : est-il raisonnable d’autoriser une deuxième sortie carrossable au 28 av. de Tervueren, à la hauteur d’un arrêt tram, passage de bus, piste cyclable … ?

Pour des raisons urbanistiques, d’aménagement du territoire, de protection du patrimoine et de sécurité, ce projet de villa en intérieur d’ilot doit être refusé.

 

 

Publicités

avenue de Tervueren: une villa derrière le n°28 ?

2018 Urbi av de Tervueren 30 -28 20180824_144233_3_resized[15158]

A gauche: le 28 , bâtiment classé avec la grille. A droite le 30 av. de Tervueren.

Un permis d’urbanisme est demandé pour construire une villa à l’arrière du bâtiment classé au 28 av de Tervueren, la villa « Les Iris ». Dans un îlot hyper dense en raison de la galerie commerciale qui relie la rue des Tongres à la rue des Ménapiens. Il reste l’ancien atelier de la boulangerie -pâtisserie « Robert », au fond de la parcelle occupée aujourd’hui par le magasin « Camaïeu » rue des Tongres.

C’est là que naît le projet de villa, basse énergie, toiture verte avec serres et potager….

2018 urbi plan villa 28-30 av de Tervueren Bureau AAFB 20180828_094621_resized

photo du projet du bureau © AAFBdans le dossier à l’enquête.

Caves, rez, un étage…  Toutes les ouvertures se font vers un patio ou le splendide jardin du 28 av de Tervueren. Pas de souci, c’est – aujourd’hui – le même propriétaire.

Une villa dans un îlot fermé, par où entrer ? Par chez les voisins évidemment ! D’un côté : un passage étroit entre le 28 et le 30 permet un accès à condition de modifier la grille dans la zone classée du 28

De l’autre côté : un garage dans la cour de la co-propriété du 30 av. de Tervueren qui révèle la surprise : le projet y prévoit un accès dans la nouvelle villa, pas de souci… c’est – aujourd‘hui – le même propriétaire.

Retour à l’histoire et à la boulangerie. Un acte notarié, repris dans l’acte de base de la co-propriété du 30, accorde une servitude de passage d’égouts et, dans ce fameux garage, le passage par une porte de 90 cm uniquement réservé aux chauffeurs et/ou propriétaires de voitures.

Problème : la co-propriété du 30 n’est en rien associée au projet  de villa… Peu élégant.

Conclusions :

– l’idéal serait la démolition de l’atelier pour augmenter l’espace vert en intérieur d’ilot.

– la question de l’accès – y compris les pompiers – doit tenir compte de la situation en îlot fermé et de l’accord de tous avec une vision à long terme  prévoyant des changements de propriétaires.

– Dans l’état actuel, le projet doit être refusé, à tout le moins aucune dérogation acceptée.  Cet îlot est trop dense.

A chacun d’agir dans le cadre de l’enquête publique prévue jusqu’au 10 septembre (écrire au Collège des bourgmestre et échevins,113-117 av d’Auderghem 1040 Etterbeek.

NB.  SUITE A UN PROBLEME D’AFFICHAGE, L’ENQUETE EST PROLONGEE JUSQU’AU 18 SEPTEMBRE – COMMISSION DE CONCERTATION PREVUE LE 2 OCTOBRE.