Etterbeek poubelles au soleil, grr…

Dans le quartier oublié d’Etterbeek, au nord de l’avenue de Tervueren, il y a des sacs poubelles pourrissant au soleil, depuis jeudi ! Bruxelles-propreté a connu un mouvement de grève.

2018 poubelles 30 juin

Ce samedi matin de braderie des commerçants de la rue des Tongres, cela grognait ferme. Vous imaginez de monter tables et tonnelles au milieu des poubelles ? Le téléphone chauffe autant que le soleil et la commune organise un ramassage urgent dans cette rue commerçante.  Plein succès pour la braderie et tant mieux pour eux.

A 19h, les habitants de toutes les rues avoisinantes attendent un rattrapage « prévu ce week-end » par Bruxelles-propreté. Un sentiment de discrimination monte en même temps que les effluves.

Le camion de Bruxelles-Propreté est bienvenu, même cette nuit…

Ce dimanche à 9h45, un grand camion blanc est venu ! Seul le camion était blanc. Merci Messieurs !

Etterbeek, Conseil communal 25 juin 2018

C’est à l’unanimité qu’une motion dite « Etterbeek-commune hospitalière, responsable, accueillante et ouverte » a été adoptée. Originalité : elle résulte d’un travail conjoint de citoyens ayant déposé une motion type du CNCD (Centre de National de Coopération au Développement), de fonctionnaires, de conseillers communaux. Le groupe a été présidé avec méthode par Rik Baeten. Pour l’idée (l’idéal) de fond, il s’agit de maintenir une position d’ouverture face aux migrants et refuser tout repli sur soi, amalgames et propos discriminatoires.  Pour la mise en pratique, tous les services communaux ont été passés en revue en relevant ce qu’ils étaient capables de faire et le Conseil communal prend 29 engagements concrets pour la prochaine législature. Impossible de détailler ici, mais le 29 ème prévoit qu’une personne de contact devra vérifier la mise en œuvre de cette motion.

Par contre, l’hospitalité pour les véhicules mal stationnés et récidivistes se concrétisera à partir du 1er septembre par un « sabot » (qui immobilise les roues) jusqu’au paiement des taxes ou redevances.

Les citoyens européens méritent une nouvelle approche afin qu’ils exercent leur citoyenneté. La commune rejoint le projet «APProach » financé par l’Union Européenne pour réaliser des outils informatiques leur facilitant la vie. Il y a 5 villes partenaires (dont Paris, Milan, Lisbonne.) Un projet qui permettra aussi aux fonctionnaires d’Etterbeek de s’initier à l’anglais…

Les voyages forment la jeunesse et nous sommes favorables au multilinguisme. Non à l’hégémonie du « globish » que les institutions européennes et leurs satellites pratiquent par pure habitude. C’est pourquoi DéFI a convenu – pour marquer le coup symboliquement – qu’une personne du groupe s’abstiendrait sur le vote de cet accord de partenariat fonctionnant exclusivement en anglais selon cette mauvaise habitude de plus en plus répandue.

Le chantier de la future maison communale avance bien mais ses abords demandent quelques soins… beaucoup de pavements et de potelets sont prévus dans le cahier des charges…  On attendait un peu plus de verdure.

Le programme triennal d’investissements 2016-2018 (un cadeau global de 848.685 € de la Région) est modifié : deux nouveaux dossiers apparaissent : une rawette pour les abords de la future maison communale mais surtout le renouvellement des trottoirs de la rue Gérard, un quartier trop souvent oublié !

Le Pivot écrit sur les murs d’Etterbeek

P1090754

Vous croyez que c’est facile de grimper ? Et quand il y a du vent ?

Souvenirs de jeunesse pour les amis du Pivot. Le Ranch (plaine de jeux faite par les habitants dans les années ’70 au coin de la Chaussée de Wavre et de la rue de l’Etang) est évoqué dans une écriture murale.

Vous croyez que c’est facile d’écrire, de calligraphier ?  Victoire, le Pivot l’a fait. Le panneau – garanti fait main -est visible depuis samedi  sur un mur face  au coin de l’avenue Victor Jacobs et de la rue Philippe Baucq, près de l’arrêt du 81 au Germoir.  C’est un des micro-projets financés par le Contrat de Quartier Durable accordé par la Région de Bruxelles à la Commune d’Etterbeek.

P1090752

Etterbeek : au nom d’une gare et de l’incohérence libérale au Conseil communal.

    Quelle histoire !  En février 2018, le Conseil communal d’Ixelles vote une motion demandant que la gare d’Etterbeek, située sur le territoire d’Ixelles, prenne le nom d’Ixelles-Universités . Piqué au vif , mais avec un certain temps de réaction, c’est ce 11 juin que le conseiller libéral d’Etterbeek , Jean-Luc Robert,  propose au conseil communal d’Etterbeek de maintenir le nom de « gare d’Etterbeek ».  Ses arguments, fondés sur l’histoire, la nostalgie et un rien de nationalisme local entrainent l’adhésion du CdH , du PS, de la liste du Bourgmestre. Ecolo s’abstient par solidarité avec sa section d’Ixelles.

   DéFI s’abstient par cohérence politique puisque le Conseil communal d’Etterbeek du 19 février 2017, dans son avis sur le projet de plan régional de développement durable (PRDD) se montrait « favorable à la suggestion de modifier le nom de la gare d’Etterbeek en gare de Bruxelles-Campus ce qui limiterait bien des confusions puisque la gare est située sur le territoire d’Ixelles. »

   J’oubliais : depuis, la SNCB a communiqué qu’elle ne souhaitait pas changer le nom de cette gare. Il est vrai qu’elle a autre chose à faire.

   Autre affaire symbolique : le projet de buste d’Hergé dans son quartier natal. Le buste proposé et son socle sont plus couteux que prévu (50.000 €), mais des subsides (30.000 €) sont demandés à la Fédération Wallonie-Bruxelles … Il faut aussi que le service des travaux se rende sur place pour déterminer le meilleur emplacement. Légèrement débordé, ce service a peut-être aussi d’autres choses à faire …

   En urgence, une ordonnance de police encadre la fête portugaise autorisée les 15, 16 et 17 juin prochain dans le parc du Cinquantenaire. L’horaire de début et de fin de l’évènement (qui me sera communiqué plus tard mais ne dépasse pas 22h) sera strictement appliqué !

   Pour ceux qui aiment le calme absolu, sachez que les tarifs de concessions de sépulture du cimetière d’Etterbeek (qui est à Wezembeek) diminuent légèrement.

Etterbeek: fausse première pierre de la maison communale

P1090742

Un jour viendra où le nouveau centre administratif d’Etterbeek (maison communale, cpas, maison de la participation, police) sera vraiment inauguré mais c’est encore un vaste trou dans les futurs jardins de la Chasse qui verront aussi des logements « à prix moyens ». Le tout sur fonds propres (la commune est propriétaire du terrain, reçoit le montant de la vente des logements et espère aussi un bon rendement de la future opération sur la maison de l’avenue d’Auderghem).
DéFi (dans l’opposition) soutient ces projets à condition de respecter cet équilibre financier même si nous pouvons déjà affirmer qu’un surcout interviendra en raison des nouvelles normes de sécurité. Nous avons aussi suggéré la construction d’une maison de repos digne du service public, il y a de la place.
Ce 29 mai, après avoir longtemps attendu un seau de mortier, le bourgmestre a posé (à l’envers) un bloc de béton sur un muret qui sera démoli et dévoilé une plaque qui sera recopiée (sans faute  de français cette fois) dans la nouvelle maison communale.
Une cérémonie bâclée… dommage pour ce qui aurait pu être le monument d’une législature.
Pas grave, on recommencera mais il faut inscrire la date du 29 mai 2018 dans l’histoire de notre commune. Pour ce faire : ne pas oublier la capsule temporelle, cette boite étanche scellée dans les fondations de tout immeuble qui se respecte et rappelle les évènements de l’époque, sinon du jour. A l’heure de cette fausse première pierre, un lâche attentat brisait la vie de deux policières de Liège et d’un futur instituteur. Nos pensées vont vers eux.